Des jeunes, acteurs de leur avenir

Les volontaires encouragés à Belfort : « Vous avez fait le bon choix ! »

Thibaut Guilluy, Haut-Commissaire à l'inclusion dans l'emploi, et Patrick Toulmet, Délégué interministériel au développement de l'apprentissage, ont rencontré les volontaires du centre EPIDE de Belfort (90) ce mercredi 22 juillet. En présence du Préfet, de la directrice générale de l’établissement, Florence Gerard-Chalet, et du directeur du centre Alexandre Pourchet, ils ont eu l’occasion d’échanger avec les bénéficiaires du dispositif de l’EPIDE et de rappeler l’importance des missions de l’établissement.

« Vous avez fait le bon choix », c’est en substance ce que Thibaut Guilluy et Patrick Toulmet ont dit aux volontaires du centre EPIDE de Belfort réunis pour une visite officielle ce mercredi 22 juillet, en présence de David Philot, Préfet du Territoire de Belfort (90), Florence Gerard-Chalet, directrice générale de l’EPIDE, et Alexandre Pourchet, directeur du centre.

Les deux représentants de l’Etat ont constaté l’engagement de chacun : l’engagement des volontaires, qui ont décidé de répondre à leurs difficultés en choisissant de rejoindre l’EPIDE, et l’engagement des agents qui les accompagnent.

Pour Thibaut Guilluy, cet « esprit d’engagement » et la discipline nécessaire imposée dans les centres EPIDE permet aux volontaires de renouer avec la confiance. Sur France Bleu, il a ajouté : « Le Président de la République a parlé de reconstruction du pays, de reconstruction écologique, sociale et culturelle. Cette reconstruction se fait avec des bâtisseurs, avec des maçons de la reconstruction. Ici à l’EPIDE, on a rencontré des jeunes qui donnent plus confiance en leur pays. »

« UN DES MEILLEURS DISPOSITIFS FRANÇAIS »

Visite officielle à Belfort

Thibaut Guilluy a également répondu aux questions des volontaires qui souhaitaient mieux connaître le parcours du Haut-Commissaire et du délégué interministériel Patrick Toulmet. Ce dernier, toujours sur France Bleu, a expliqué :

« C’est l’un des meilleurs dispositifs français pour les jeunes des quartiers qui n’ont plus les codes, qui n’ont plus d’objectifs. Après un passage à l’EPIDE, ils deviennent des battants. »

Noé, un volontaire est intervenu pour confirmer ses propos :

« L’EPIDE, ça m’a déjà beaucoup aidé, ça m’a boosté ! Pour me lever tôt le matin, pour apprendre à parler correctement et avoir une bonne attitude. Ça m’a mis droit. Franchement j’aime bien l’EPIDE. »

Pour conclure, sous le regard attentif de l’ensemble des volontaires qui prenait place à l’extérieur des bâtiments, devant le Préfet et le directeur du centre Alexandre Porchet, Florence Gerard-Chalet a conclu en rappelant la mission de l’établissement : « L’EPIDE, c’est embarquer des jeunes à qui la vie n’a pas souri et les aider à accéder à un emploi dans le cadre d’un parcours exigeant, intensif et adapté. » Un accompagnement que la crise économique et sociale rend plus que jamais prioritaire.

 

+ DECOUVREZ LE REPORTAGE DE FRANCE BLEU